A propos de Sealar

SEALAR (Société d’Exploitation et d’Action Locale pour les Aéroports Régionaux) est l’opérateur d’un réseau national en plein développement, composé des 6 plateformes de Brest, Quimper, Morlaix, Poitiers, Vannes et Le Havre.

Trésorière de l’Union des Aéroports Français et membre du conseil d’administration de son équivalent européen, l’ACI Europe, SEALAR agit dans l’intérêt de l’ensemble des aéroports régionaux en les représentant dans ces instances.

SEALAR a pour ambition de servir le développement économique l'agglomération de Vannes et plus largement celle du Morbihan. Sealar ambitionne de porter de 300 à 1 300 le nombre de vols de la plateforme à horizon de 10 ans. Développer l'avion non carbonée, conforter l'avion d'Affaires et pérenniser ses clients actuels, le tout dans de le cadre d’une gestion durable, sociale et respectueuse de l’environnement.

SEALAR, par la mise en réseau des expertises métier de ses actionnaires, garantit à Golfe Morbihan Vannes Agglomération une gestion rigoureuse, en ligne avec ses exigences. Sa connaissance approfondie du développement économique, des enjeux locaux et nationaux, positionne SEALAR en partenaire de confiance.

Le projet de SEALAR pour l’Aéroport de Vannes Golfe du morbihan:

  • Dynamiser son activité et les retours économiques procurés à Vannes, notamment en faisant progresser le trafic de l’aéroport à près de 1 300 vols annuels à l’horizon 2031 et en dynamisant le segment de l’aviation d’affaires par la mise en place d’une offre adaptée. Ainsi, à ce stade du projet, SEALAR a l’ambition de relier l’aéroport aux îles du Ponant. Au cours du contrat les équipes commerciales chercheront à concrétiser toute autre opportunité favorable ;
  • Gérer l’aéroport de façon durable et respectueuse de l’environnement. L’ensemble du personnel de la plateforme sera repris. Sur le plan environnemental, SEALAR investira dans l’amélioration de l’efficacité énergétique de la plateforme et privilégiera l’utilisation d’énergies renouvelables. SEALAR s’engagera en mettant en place une charte environnementale et en intégrant l’aéroport dans la démarche internationale « Airport Carbon Accreditation », visant à réduire les émissions aéroportuaires de gaz à effet de serre.
  • Garantir l’état des infrastructures : Au total, SEALAR investira plus de 3 millions d’euros sur la durée du contrat et prévoit notamment de rénover la piste d’atterrissage et son balisage.
   
   
   
Les cookies sont nécessaires pour que nous vous offrions des services, en utilisant ces services, vous acceptez l'usage des cookies.  Accepter  Plus d'informations